Histoire du livre, histoire de l’imprimerie

L’imprimerie, cette invention qui, selon le mot de Louis XII, « semble estre plus divine que humaine¹ », atteignit, dès l’origine et presque d’emblée, un degré de perfection qu’elle n’a jamais dépassé. « Le Livre mériterait la devise Nascendo maturus, mûr en naissant (qui accompagnait, au xvie siècle, les portraits de Gaston de Foix, et formait la légende d’un emblème : une plante aussitôt mûre que poussée)… On peut dire que, dès l’instant où Gutenberg eut l’idée de séparer les caractères, de les placer dans la forme en alignant des mots, d’encrer le tout et de tirer sur papier une épreuve de la composition ainsi obtenue, le Livre était parfait. Tout au plus pouvait-on entrevoir, dans un temps prochain, quelques modifications de détail ; l’imprimerie était mûre, mûre en naissant². »

Dans Petit manuel de l’amateur de livre, Albert Cim.
Éd. Ernest Flammarion, 1923. 17 cm, 254 p.

  1. Déclaration du 9 avril 1513, Cf. G.‑A. Crapelet, Études pratiques et littéraires sur la typographie, p. 28, qui constate encore (p. 2) que « l’art typographique…, cette admirable invention était regardée comme l’œuvre de la divinité même, » et (p. ij) que, « dès ses premières œuvres, l’imprimerie fut divinisée ».
  2. Henri Bouchot, le Livre, l’Illustration, la Reliure, p. 10.

Bibliographie | Webographie

  • Histoire du livre, tome I : À pleines pages, Bruno Blasselle.
    Éd. Gallimard, Coll. Découvertes, 1997. 125 × 178, 160 p.
  • Histoire du livre, tome II : Le triomphe de l’édition, Bruno Blasselle.
    Éd. Gallimard, Coll. Découvertes, 1998. 125 × 178, 160 p.
  • L’apparition du livre, Lucien Febvre et Henri-Jean Martin.
    Éd. Albin Michel, Coll. L’évolution de l’humanité, 1999. 125 × 190, 600 p.
    L’édition de 1971 est disponible en version numérique sur le site de la bibliothèque de l’UQAC (Université du Québec à Chicoutimi).
    • Henri-Jean Martin : « L’imprimerie n’a pas été inventée par un génie solitaire », propos recueillis par Gilbert Charles.
      L’Express, le 10 août 2006.
  • L’aventure des écritures I. naissances, sous la direction d’Anne Zali et Annie Berthier.
    Éd. Bibliothèque nationale de France, 1997. 200 × 270, 176 p.
  • L’aventure des écritures II. Matières et formes, sous la direction de Simone Breton-Gravereau et Danièle Thibalut.
    Éd. Bibliothèque nationale de France, 1998. 200 × 270, 191 p.
  • L’aventure des écritures III. La page, sous la direction d’Anne Zali.
    Éd. Bibliothèque nationale de France, 1999. 200 × 270, 224 p.

Billets connexes

Haut de page